WORKSHOP #10 - 14 juin 2018

Journée de l'innovation 2018

Recrutement et insertion des jeunes

Les étudiants, enseignants et entreprises se sont réunis le 14 juin 2018, à l’occasion de la journée de l’innovation. Cette année, c’est le thème du recrutement et de l’insertion des jeunes qui a été mis à l’honneur. L’objectif était de découvrir et réfléchir à de nouvelles approches innovantes.

4 ateliers ont été proposés aux participants. Chacun a pu choisir deux ateliers lors de l’inscription. Ainsi deux sessions se sont tenues à 14h30 et 15h35.

Atelier 1 – Recrutement à l’aveugle
Choisir sans voir : une question de voie/x !

Atelier 2 – Recrutement inversé
Et si on inversait les rôles : c’est toi qui choisis
ton entreprise !

Atelier 3 – Paradoxe du recrutement
Comment choisir son entreprise ?
Comment séduire le bon profil ?

Atelier 4 – Motivations des jeunes
Quelles motivations pour quelles entreprises ?

Atelier 1
Recrutement à l’aveugle

Déroulé de l’atelier

  • Les entreprises et les étudiants sont dos à dos pour ne pas se voir.
  • Les entretiens se déroulent sous forme de speed-dating : 3min d’entretien – 1 min de battement pour changer de chaises.
  • Une cloche sonne toutes les 3 minutes pour mettre fin à l’entretien et re-sonne pour donner le top de l’entretien suivant.
  • A la fin des entretiens, chaque étudiant et entreprise a 10 min pour élire leur entreprise favorite ou l’étudiant qui les a le plus convaincus tout en motivant ses choix.
  • L’atelier se termine par un temps d’échanges avec les organisateurs.

Retours

La première chose qui a été remontée est la « déstabilisation » des entreprises, car elles perdaient leurs repères sur le regard, la gestuelle des candidats, donc très concentrées sur le discours des candidats. Ce test a surtout déstabilisé les recruteurs « traditionnels » qui cherchent habituellement à voir les réactions des candidats (gestuel, mimiques..) en plus de leur réponse, alors que les entreprises plus agiles ont aimé la présentation concrète et synthétique des 3min.

Pour les jeunes, la déstabilisation a été moins gênante, ils se sont retrouvés moins stressés et donc plus à l’aise pour s’exprimer et dans l’ensemble ont apprécié l’exercice et se disent prêts à le faire en situation réelle.

Les recruteurs et candidats ont été frustrés de ne pas se voir et de ne pas avoir de débrief sur ce qu’ils venaient de se dire et ont trouvé que 3 minutes d’exercices étaient trop courtes.

Lors de la 2ème session, les animateurs ont laissé les recruteurs et candidats se voir lors d’un débriefing à l’issue des 3min de speed-dating. Les candidats ont apprécié ce temps d’échange et se sont servis de ce que les recruteurs précédents leur avaient donné comme conseil pour améliorer leur discours. Les entreprises ont quant à elles été parfois surprises de voir le visage de la personne qui venait de leur parler.

Atelier 2
Recrutement inversé

Déroulé de l’atelier

    • chaque personne représentant une entreprise a 4 minutes pour présenter son entreprise et donner envie aux jeunes présents de rejoindre leur équipe.
    • pendant ce temps, les jeunes écoutent les arguments et sont attentifs à ceux qui les touchent, qui leur donne envie de postuler.
    • ensuite les jeunes vont déterminer celle qui leur donnent le plus envie en expliquant pourquoi.
    • temps d’échange.

1ère session :
Les jeunes ont tout à fait joué le jeu et ont pu indiquer quels étaient les arguments chocs. Il s’avère que « mettre l’humain au cœur de l’entreprise » a remporté l’unanimité ! Ils ont une idée assez précise des secteurs qui les intéressent et ensuite c’est clairement le côté humain. Chacune des entreprises a évoqué l’innovation, mais aucun jeune de l’a mentionné, ce qui a étonné les industriels.

2ème session (pas d’entreprise, seulement des enseignants et des jeunes de la LPGPI) :
Ce sont les jeunes qui ont présenté l’entreprise dans laquelle ils font leur apprentissage. Ils ont fait des présentations très factuelles, ne parlant pas des valeurs, des qualités en termes de management ou autre. La chargée de l’apprentissage en Génie Civil Construction Durable leur a alors posé deux questions : Qu’est-ce qui fait que vous seriez tristes de quitter cette entreprise ? Qu’est-ce qui fait que vous seriez contents de quitter cette entreprise ? Cela leur a permis de parler des valeurs des entreprises et de proposer un argumentaire plus personnel et intéressant.

Atelier 3
Paradoxe du recrutement

Atelier 4
Motivation des jeunes

Après un tour de table pour que chacun puisse se présenter, les participants se sont séparés en petits groupes afin de réfléchir à trois questions sur la motivation des jeunes en entreprise. Chaque question était posée aux jeunes et aux entreprises.
 
  • Question 1 : Qu’est-ce qui vous motive a choisir telle entreprise plutôt qu’une autre ? D’après vous qu’est-ce qui motive un jeune à choisir une entreprise plutôt qu’une autre.
  • Question 2 : Quelles sont vos motivations pour travailler une fois en entreprise ? Selon vous qu’est-ce qui motive un jeune à travailler une fois en entreprise ?
  • Question 3 : Quels sont les éléments qui vous rendraient heureux en entreprise ? D’après vous, quels sont les éléments qui rendent heureux un jeune en entreprise ?

Une phase de présentation des résultats et de dialogue a été instaurée à la fin de l’atelier pour que chacun puisse partager son avis et qu’il y ait un réel échange entre étudiants et entreprises.

Qui sommes nous ?
Nous accompagnons, essaimons et valorisons des actions qui permettent la réussite du jeune à l’université.