Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le zoom pédagogique : du changement du côté de l’Orientation.

Savez-vous qu’on ne dit plus conseiller d’orientation ? Depuis 2017, on parle de Psychologue de l’Education Nationale (PsyEN). Ce nouveau statut est défini par la circulaire n° 2017-079 du 28-4-2017. Les PsyEN peuvent choisir entre deux spécialités une pour le premier degré (maternelle, primaire) et une pour le secondaire « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle » (collège, Lycée). C’est cette dernière qui nous intéresse.

Le PsYEN

Leurs missions spécifiques :

  • ils concourent à l’information et à la réflexion sur les parcours de formation et la mise en perspective des débouchés qu’ils permettent.
  • ils contribuent à la réussite scolaire et universitaire des adolescents et des jeunes adultes ainsi qu’à leur adaptation aux différents cycles d’enseignement de telle sorte qu’ils s’inscrivent dans un projet d’orientation et de formation.

Cela signifie que le PsyEn accompagne le jeune dans la construction de son projet personnel, de son « parcours de réussite ». C’est un rôle plus large que celui d’apporter une information sur les formations ou les métiers.

LE professeur pRINCIPAL

Le rôle des professeurs principaux vient également d’être redéfini dans le Bulletin officiel n°37 du 11 octobre 2018. « Il est la pierre angulaire du travail fait sur l’orientation par tous les acteurs « Il est chargé, pour ses élèves, d’assurer la coordination et le suivi des actions en lien étroit avec l’ensemble des équipes pédagogiques et éducatives dont les psychologues de l’éducation nationale, les familles, les représentants de l’enseignement supérieur et les partenaires comme les collectivités territoriales ou les mondes économique, professionnel et associatif.« 

Au lycée son rôle est accru car il « contribue avec les PsyEN à donner aux élèves une information sur l’enseignement supérieur, notamment sur les attendus des formations et sur le monde professionnel, en lien avec les actions organisées par les régions.« 

Les MINISTÈRES DE L'ÉDUCATION ET DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Dans le cadre du Plan d’Investissement d’Avenir PIA3, l’Etat a lancé un Appel à projets « Dispositifs territoriaux pour l’Orientation vers les études supérieures », qui encourage la constitution, sur les différents territoires, d’écosystèmes de l’orientation qui fédèrent l’ensemble des acteurs de la formation, de l’emploi, de l’information et du conseil en orientation autour d’un même objectif : mettre à la disposition des élèves et de leurs familles tous les éléments d’information nécessaires sur les formations, leurs attendus et leurs débouchés professionnels, les accompagner dans l’élaboration d’un projet de poursuite d’études et les aider ainsi à faire les meilleurs choix à l’entrée dans l’enseignement supérieur.

LES REGIONS

Puisque nous parlons des Régions, de ce côté-là aussi ça bouge ! En effet, la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel propose entre autres une extension des missions des régions à propos de l’orientation :

  •  Forte de cette nouvelle compétence, la région Nouvelle Aquitaine a inscrit dans son Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (SRESRI) les ambitions de faciliter l’accès à l’enseignement supérieur et de développer les conditions de réussite en s’adaptant aux besoins des étudiants.
    Ce dernier point s’appuie en particulier sur un meilleur accompagnement des parcours d’orientation. Dans le cadre des appels à projets Enseignement Supérieur, elle finance ainsi depuis décembre 2018 le coeur de la future plateforme numérique d’orientation qui sera destinée à tous les publics, et plus spécifiquement les lycéens.

  • Organiser des actions d’information sur les métiers et les formations pour les élèves/étudiants et leurs familles et ce dans les établissements scolaires et universitaires. Cela se fera en coordination avec les PsyEN et les profs principaux. 
  • L’État continue de définir, au niveau national, la politique d’orientation des élèves/étudiants dans les établissements avec l’appui des CIO. Donc l’Etat, dans les établissements, délivre l’information mais aussi l’accompagnement des jeunes.
  • Les missions des Délégations Régionales de l’ONISEP sont transférées aux régions qui devront donc mettre en place la documentation spécifiques sur les enseignements et les professions, la diffuser et la mettre à disposition des établissements.

  • On parle aussi de « fermeture des CIO ». Pour l’instant, une expérimentation sera ouverte pour 3 ans pour mettre à la disposition des Régions des agents exerçant directement dans les établissements relevant de l’éducation nationale.

  • Les élèves de 4ème et 3ème et de 1ère et Terminale pourront bénéficier, s’ils le souhaitent, sur leur temps scolaire, d’une autorisation à réaliser chaque année une période d’observation en milieu professionnel d’une journée. (une journée maxi/an).

  • Il en est de même pour les étudiants de l’enseignement supérieur pourront aussi bénéficier de périodes d’observation dans une entreprise, une administration ou une association, durant une semaine maximum en dehors des semaines de cours et de contrôle de connaissances.

En Aquitaine, trois structures Aquitaine Cap Métiers, Prisme Limousin et l’ARFTLV de Poitou-Charentes sont regroupées sous forme d’une association régionale unique : l’Agence régionale pour l’orientation, la formation professionnelle et l’emploi de Nouvelle-Aquitaine


Ces nouvelles missions et cette réorganisation des acteurs vont amener de nouvelles manières d’accompagner les jeunes dans leur orientation. D’autant plus que la réforme du lycée prévoit de consacrer 54h lors de chaque année au travail autour de l’orientation.


Lors d’un workshop mené par PARI au lycée de la Réole, les élèves de terminale rencontrés ont beaucoup insisté sur l’importance pour eux d’un accompagnement individuel. Ils disent avoir beaucoup de difficultés à prêter attention à une information donnée à toute la classe, car elle ne leur est pas directement destinée. Or cet accompagnement individuel nécessite des ressources qui sont à proximité des élèves. Le temps des PsyEN et des professeurs principaux devient donc extrêmement précieux et doit être consacré en grande partie à cet échange direct avec le jeune. Ces échanges pourraient s’appuyer de manière efficace sur un travail fait en autonomie par le jeune pour la recherche d’informations mais aussi pour se tester (que ce soit sur les métiers ou sur les pré-acquis nécessaire aux formations de l’enseignement supérieur). Des plateformes peuvent avantageusement permettre au jeune de garder des traces de toutes ces recherches et tests pour les exploiter lors de l’accompagnement individuel dont il bénéficiera.


Il est important de conclure sur le fait que l’orientation scolaire et les choix techniques des outils et de l’organisation sont le résultat de partis pris, de choix, d’orientations politiques. D’autre part, l’orientation touche au projet personnel du jeune, à ses besoins, envies, valeurs, difficultés. C’est un sujet extrêmement complexe, mêlant politique, psychologie, économie, éducation … On peut aussi remarquer que cette question de l’orientation ne concerne pas seulement les jeunes au moment de leur formation mais tout au long de leur vie active. Voici quelques livres récents sur ces sujets :


  • « Comment rendre une école réellement orientante ? » Damien Canzittu, Marc Demeuse.
  • « Les transitions scolaires – Paliers, orientations, parcours » Marie-Hélène Jacques
  • « Psychologie du conseil en orientation » Vincent Guillon, Even Loarer, Isabelle Olry-Louis
On peut aussi suivre le blog de Bernard Desclaux sur EducPro qui traite de l’orientation et lire l’article sur le site du CNRS « Comment l’orientation scolaire renforce les inégalités »
 
Enfin, a eu lieu le 8 et 9 novembre une conférence internationale sur l’orientation organisée par le CNESO et dont on peut trouver des retours sur le site du Café Pédagogique.

Cliquer pour découvrir LA VEILLE CARTOGRAPHIQUE SUR L'ORIENTATION

Découvrir